enquete

Le français langue du futur

0

Dans son numéro du 21 mars 2014, le magazine américain « Forbes » affirme que le français va devenir la langue du futur.

Dans son numéro du 21 mars 2014, le magazine américain Forbes affirme que le français va devenir la langue du futur. Une  annonce qui s’appuie sur une étude plaçant le français au premier rang des langues parlées dans le monde dès 2050. Les chiffres sont discutés, mais un constat s’impose : le français entre dans une période de grande vitalité.

Lorsque qu’en 1759, Voltaire publie « Candide », il n’a pas à se préoccuper des traductions de son œuvre. Au dix-huitième siècle, dans les sociétés nobles et savantes d’Allemagne, des Pays-Bas, de Russie, d’Angleterre, la langue universelle est le français. D’ailleurs, le grand contradicteur de Voltaire, le philosophe allemand Leibniz, écrivait lui-même en français, tout comme le sulfureux diplomate et écrivain vénitien, Casanova. Cette époque dorée de la langue française est aujourd’hui bien révolue. S’il demeure encore comme langue officielle de certaines organisations  internationales (Organisation des Nations Unis, Communauté Européenne, Comité International Olympique) le français a perdu beaucoup de son lustre. Aujourd’hui quand un étudiant de Shanghai veut échanger avec son voisin de Séoul, c’est en anglais qu’ils communiquent.

8% de la population mondiale

Pourtant, selon le très sérieux magazine économique américain Forbes, le français serait en passe de devenir la langue du futur. La cause de cette renaissance pour le moins inespérée ? Les données. Une étude de la banque d’investissement Natixis prévoit que d’ici 2050, le français deviendra la langue la plus parlée au monde. Ce boum est le fait de la  forte poussée démographique en Afrique et notamment dans les pays de l’Afrique sub-saharienne majoritairement francophones. L’Institut National d’Etudes Démographiques (INED) estime que la population totale de l’Afrique va passer de 800 millions en 2010 à 4,5 milliards en 2100.

Selon Natixis, le monde devrait ainsi compter en 2050, 750 millions de locuteurs français, contre 220 millions actuellement. Le français serait ainsi parlé par 8% de la population mondiale, à égalité avec le mandarin et devant l’espagnol, 7% et l’anglais 5%. De son côté l’Association des démographes du Quebec indique que d’ici 2050 la population francophone aura été multipliée par quatre alors que dans le même temps, la population mondiale sera multipliée par 1,5.

Des résultats à tempérer

Voilà de quoi redonner du baume au cœur de beaucoup d’entrepreneurs francophones. En 2010, l’espace francophone représentait prés de 20% du commerce mondial de marchandises. Une présence qui est amenée à singulièrement progresser durant les prochaines années. Cependant Alexandre Wolf, directeur de l’Observatoire de la langue française (OLF) tempère un peu les résultats de l’étude de Natixis.  Il fait remarquer que dans la plupart des pays d’Afrique francophone, le français cohabite avec une ou plusieurs langues vernaculaires. De fait, pour Alexandre Wolf  les chiffres doivent être corrigés à la baisse, En effet, l’étude Natixis comptabilise comme francophone, chaque habitant des pays où le français est d’une manière ou d’une autre, langue officielle. Or on est loin de compter un locuteur francophone par habitant. Pour appuyer son propos, Alexandre Wolf indique que le français occupe de nos jours sur internet une place entre la 4ème et la 8ème langue mondiale.

1 milliard de francophones en 2060

Cependant,  l’Observatoire Internationale de la francophonie (OIF), indique que le chiffre actuel de 220 millions de francophones dans le monde est largement sous-évalué. En effet, ce chiffre prend en compte ceux qui parlent, lisent et écrivent le français, or il existe un grand nombre de locuteurs qui ne lisent ou n’écrivent pas la langue. Qui croire ?

Quoiqu’il en soit, le français progresse et ce dans une région du monde appelée à être l’un des futurs pôles de croissance de la planète : l’Afrique sub-saharienne. L’OIF annonce même 1 milliard de locuteurs en 2060 ! Ce dynamisme retrouvé du français aura des répercutions économiques. C’est tout le sens du conseil que Forbes donne à ses lecteurs entrepreneurs américains : pour préparer l’avenir, apprenez le français !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *