Pepper s’en va en Chine

Innovation 0

Le Taïwanais Foxconn et le Chinois Alibaba ont investi 200 millions de dollars au capital de l’entreprise Alderaban pour commercialiser plus de 1 000 robots Pepper. Pari réussi.

pepper-crdit-jake-curtis_ld

Le Taïwanais Foxconn et le Chinois Alibaba ont investi 200 millions de dollars au capital de l’entreprise Alderaban pour commercialiser plus de 1 000 robots Pepper. Pari réussi.

En 2012, l’entreprise japonaise Softbank avait investi 100 millions de dollars dans la fabrication des robots « Pepper » de la société française Alderaban. Destinée à interagir avec les hommes, Pepper en a séduit plus d’un. En effet, quelques jours après sa commercialisation publique au Japon, plus de 1000 robots ont été vendus à environ 1 600 dollars l’unité. Nestlé avait déjà passé commande quelques temps auparavant pour l’aider à vendre son café dans ses boutiques de la capitale japonaise.

C’est grâce à ce succès que Softbank a su convaincre le géant de l’électronique Foxconn et Alibaba, le plus grand site chinois de commercialisation en ligne d’injecter 200 millions de dollars dans ces robots. Plus qu’un investissement qui leur permet déjà de toucher 20% des bénéfices chacun, il s’agit en réalité d’un pari sur l’avenir de ces deux entreprises.

En effet, grâce à ses nouveaux investisseurs, Softbank souhaite accélérer et mondialiser la commercialisation de Pepper pour conforter sa position sur un marché au développement très rapide. Sa commercialisation à l’international n’est cependant pas prévue avant 2016 et se concentre particulièrement sur le marché chinois.

Pepper destiné à une clientèle âgée et pour resserrer les liens sociaux

Pepper est un robot à taille humaine pensé pour pouvoir parler, réagir aux émotions et faire la conversation avec les êtres humains. Encore loin du robot imaginé dans le film « Ex-Machina », elle est pourtant déjà très prisée car sa dimension sensible et sociale touche beaucoup le grand public.

Sa capacité à traduire les langues et à capter les émotions fait de Pepper un robot au caractère très humain, qui à terme, cohabitera avec les particuliers du monde entier. C’est à ce titre que plus de 200 applications seront disponibles avec Pepper, qui pourra alors tenir un journal, filmer et garder en mémoire les événements importants de la vie d’une famille et même partager les émotions de ses membres pour entretenir un lien social.

En Asie, Pepper est d’abord destiné à une clientèle âgée pour lui tenir compagnie, mais également à des enfants qui pourront avoir un professeur particulier ou encore à des entreprises qui ont besoin de petites mains.

Dessiné par des Français, distribué en Asie

Le Taïwanais Foxconn, qui assemble déjà les IPhones, fabrique Pepper depuis 2013. C’est la plus grande manufacture de composants électroniques au monde. Né en Chine à la fin des années 1980, Foxconn a commencé à compter parmi les plus grands fabricants de composants quand Intel, l’entreprise américaine de technologie informatique (serveurs, clés USB etc.), lui a confié la majorité de sa production. C’est ainsi qu’en 2007, l’entreprise a pu construire une usine à 500 millions de dollars en Chine. Foxconn est aujourd’hui implanté en Chine, au Brésil mais également en Europe, au Japon, en Malaisie, en Inde, au Pakistan, au Mexique, en Corée du Sud et même aux États-Unis. Des marques telles qu’Apple, BlackBerry, Nintendo, Motorola, Nokia ou encore Sony comptent parmi ses clients majeurs. Pour l’entreprise, la fabrication de Pepper est un moyen de s’imposer sur le marché de la robotique et non plus seulement de l’électronique.

Grâce au savoir-faire du Chinois Alibaba, ces robots imaginés en France vont donc pouvoir être distribués sur tout le territoire d’Orient. En quinze ans d’existence, ce groupe d’e-commerce est devenu un acteur majeur en Chine au travers duquel transitent 9 milliards de dollars de vente par jour sur le continent. Alibaba est un portail de vente en ligne mais également un service de transaction par Internet. Quoté en bourse depuis 2007, le groupe est aujourd’hui estimé à une valeur de 231 milliards de dollars et est considéré comme l’un des rivaux principaux de l’américain Amazon. D’ailleurs, le site Alibaba.com compte plus de clients que la totalité de la population américaine puisqu’ils sont 334 millions « d’e-acheteurs » sur le site, soit plus de 80% des acheteurs chinois en ligne.

Le but de cet investissement dans Pepper est donc de faire en sorte que cette dernière en séduise le plus possible. Grâce à ces nouveaux partenaires, Softbank a donc mis toutes les chances de son côté pour devenir le numéro 1 mondial de la robotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *