Smartwatches : la concurrence à l’heure d’Apple

Innovation 0

La sortie de la montre connectée d’Apple bouscule le tout jeune marché des smartwatches.

apple-watch-selling-points

Impossible d’échapper à l’engouement suscité par la commercialisation de la toute nouvelle Apple Watch. L’arrivée de la marque à la pomme sur le secteur des montres intelligentes risque de sérieusement ébranler une concurrence déjà présente sur un marché qui peine à trouver ses marques. Mais la guerre des smartwatches ne fait que commencer.

Le géant de Cupertino place de grandes ambitions dans son nouveau produit, et prévoit d’en écouler 5 millions d’exemplaires lors du premier trimestre de commercialisation. Les précommandes enregistrées dès le premier jour semblent conforter Apple, puisque pas moins de 957 000 exemplaires de l’Apple Watch ont été vendus rien qu’aux Etats-Unis. De quoi faire trembler la concurrence sur un marché jusqu’alors dominé par Samsung, dont les montres sont équipées du système d’exploitation Android Wear mis au point par Google.

Selon les analystes, entre 8 et 14 millions d’unités d’Apple Watch devraient se vendre 2015. Pourtant, la montre d’Apple, pour séduisante qu’elle soit, n’est pas dénuée de défauts ; chère, d’une autonomie ne dépassant pas les 18 heures, et dont l’usage est limité aux possesseurs d’IPhone. Ce qui laisse encore quelques espoirs à une concurrence pour qui, paradoxalement, l’arrivée d’Apple devrait se révéler profitable.

Nouveau champ de bataille

moto-gLe marché des smartwatches, qui souffrait jusqu’à présent d’un certain désintérêt de la part des consommateurs, devrait donc se voir relancé par l’arrivée d’Apple. Le buzz créé autour de ces objets « nouvelle génération » fera très certainement découvrir au public l’étendue d’une gamme où concourent des marques telles que Motorola, Pebble, LG, Huawei et Sony. D’autant plus que certains modèles, en plus d’être techniquement réussis, s’avèrent nettement plus abordables que ceux proposés par Apple. Ainsi, la marque Pebble, dont les montres sont à la fois compatibles Android et IOS, se distingue par sa conception de la smartwatch : pas d’écran tactile, un affichage limité, mais surtout une autonomie dépassant la semaine, le tout pour un prix de 179 euros. Alors que la grande majorité des smartwatches ne sont qu’un complément du smartphone, la Samsung Gear S et la LG Urbane 4G visent à remplacer le téléphone et sont équipées d’une carte SIM. Enfin, les utilisateurs rebutés par le design des modèles précédemment cités se tourneront vers les Motorola 360 et LG Watch R, esthétiquement plus réussies, en attendant l’arrivée sur le marché des horlogers de prestige. Breitling, Gucci, Mont Blanc ou encore Tag Heuer s’engouffrent en effet dans la brèche, et proposeront bientôt des produits bien plus proches de l’objet-montre affectionné par les amateurs.

Quel avenir pour les montres connectées ?

Mais c’est surtout le suisse Swatch qui cristallise toutes les attentes, après l’annonce d’un modèle qui n’aurait, vraisemblablement, pas besoin d’être rechargé. Orientée vers le paiement sans contact et l’accès à Internet, la montre, qui devrait sortir ces prochains mois, fait l’objet d’un incontestable intérêt. Swatch, qui a par le passé révolutionné le secteur de l’horlogerie, possède une multitude de brevets qui marqueront sa smartwatch du sceau de l’innovation. Parallèlement, une multitude de nouvelles applications devraient éclore ces prochains mois, et tenteront de susciter un réel besoin justifiant l’achat d’une smartwatch. 2015 sera donc une année clé pour les fabricants, qui se livrent une véritable guerre sur un marché encore très incertain et promis à de grandes innovations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *