Terry Jones présente la suite de Kayak : WayBlazer

Innovation 0

Après Kayak.com, Terry Jones présente son moteur de recherche du futur : WayBlazer.

wayblazer

Après voir fondé et dirigé Travelocity et Kayak, Terry Jones se lance un tout nouveau défi. Grâce aux nouvelles technologies cognitives et au big data, sa nouvelle société baptisée WayBlazer entend révolutionner l’e-tourisme. Portrait d’un inventeur des temps modernes.

A travers plusieurs interviews, Terry Jones raconte comment il a fondé sa nouvelle société et en quoi consiste son projet. Une idée qui utilise principalement la cognition, ou plus précisément l’ensemble des grandes fonctions de l’esprit liées à la connaissance comme le langage, la mémoire et la perception.

Naissance d’un partenariat prometteur

Il y a plus d’un an, Terry Jones a rencontré Ginni Rometty, PDG d’IBM. Celle-ci souhaitait optimiser Watson, une technologie d’intelligence artificielle cognitive qui analyse les données davantage comme un humain que comme une machine. Le but était de déterminer si IBM pouvait, grâce à ce système, se diversifier et ainsi s’implanter dans le domaine du voyage.

Après s’être familiarisé avec cette toute nouvelle technologie qui fonctionne sur des mots et non des nombres, Terry Jones décide d’apporter son aide. Enfin, suite à la démission du responsable du programme Watson en janvier 2014, il s’associe définitivement avec IBM et crée quelques mois plus tard une nouvelle société qui s’occupe exclusivement de tourisme : WayBlazer

Le tourisme sur le divan

Terry JonesTerry Jones analyse l’évolution du tourisme depuis l’arrivée d’Internet et pourquoi les gens ne s’organisent plus de la même façon. A l’époque, lorsque ce dernier travaillait dans une agence de voyage, les clients demandaient une offre sur telle ou telle destination et attendaient que tout soit organisé.

De nos jours, les touristes veulent tout planifier eux-mêmes. Ils consultent durant des semaines Tripadvisor et les forums de voyage avant de se décider, sans doute par peur de faire le mauvais choix. Terry Jones explique que cette démarche génère une certaine frustration auprès des futurs vacanciers, car ces recherches empiètent sur le temps libre de chacun. D’où son idée de réunir un nombre incalculable de données sur la toile afin que la technologie Watson permette aux gens d’organiser leurs recherches en langage naturel.

Un projet cosmopolite mais prudent

Terry Jones explique que « Watson et WayBlazer ne sont pas si intelligents encore, ils ont besoin d’aller à l’école ». Une technologie très nouvelle, qui doit être travaillée avec une certaine prudence. Un projet qui se construit donc étape par étape et qui compte s’améliorer avec le temps, afin que les consommateurs puissent disposer de plus en plus de fonctionnalités dans le futur.

WayBlazer a commencé à travailler avec l’agence Destination Management Organizations, qui fait la promotion touristique des villes, parcs, monuments et autres lieux touristiques. La société collabore aussi avec les hôtels, les agences qui organisent des croisières ainsi que les compagnies aériennes. Sans oublier deux magazines de voyages car « quelqu’un qui lit trois articles sur le kayaking au Mexique peut être très intéressé par nos services ! », commente Terry Jones.

Un mode de recherche plus pointu

Terry James explique que si les internautes sont habitués à entreprendre leurs recherches en mots-clés, les résultats manquent souvent de précision. « Si vous recherchez « montagne épouse spa », le moteur ne comprendra sans doute pas exactement quel type d’offre vous recherchez ».

Terry James compte beaucoup travailler sur les aspects conversationnels et, selon lui, en tira beaucoup plus d’informations utiles. WayBlazer répondra aux recherches en langage naturel et les habitués du Web auront tendance à faire de même. Par exemple, si une personne pianote sur son clavier « je veux faire un week-end entre copines », cette nouvelle technologie déterminera automatiquement qu’elle est une femme.

Bio d’un visionnaire

Cofondateur de Wayblazer, Terry Jones a déjà une longue carrière derrière lui et ne semble pas vouloir prendre sa retraite. Diplômé de l’université de Granville dans l’Ohio aux Etats-Unis, il a débuté ses activités professionnelles en 1971 en tant qu’agent dans une agence de voyage de Chicago.

A partir des années 80, il est devenu responsable du développement de produit et de l’informatique chez American Airlines. C’est en 1996 qu’il a fondé sa première société appelée Travelocity.com puis Kayak.com, toutes deux cotées à plusieurs milliards de dollars.

Aujourd’hui, Terry James se projette dans les technologies du futur, en partenariat avec IBM. Un défi de taille qui pourrait bien révolutionner les recherches sur la toile et faciliter la vie de beaucoup d’internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *