Quelles sont les trois régions économiques les plus importantes de Russie ?

Business, Industrie 0

Si l’influence sur l’économie mondiale de la Russie augmente chaque année, c’est en partie grâce à trois régions, chacune étant représentative d’une des trois facettes les plus florissantes de l’économie russe. Pour comprendre la puissance financière de la Russie, il convient de se pencher sur chacune de ces régions et leurs atouts respectifs.

Le territoire russe est divisé en douze régions économiques, exclusivement à des fins statistiques et financières. Parmi ces douze secteurs, trois d’entre eux sont d’une importance capitale pour l’économie nationale.

La région centrale

La région économique du Centre se situe la partie centrale de la Russie européenne, soit dans l’Ouest du pays, au sein duquel se trouve la capitale, Moscou. C’est une région industrielle et commerciale de première importance pour la Russie.

Vue aérienne de nuit, de la ville de Moscou.

C’est notamment grâce à un réseau ferroviaire national centré sur la capitale, mais aussi par les voies fluviales. En effet, Moscou fut fondée sur la rivière Moskova, un sous-affluent de la Volga, le plus grand fleuve d’Europe. De plus, via le canal de navigation Lénine, la Volga est reliée au Don, un autre fleuve majeur. Ainsi, les marchandises en partance de Moscou sont à la fois reliées à la mer Caspienne et à la mer Baltique. Un avantage commercial indéniable qui a permis à Moscou d’être la principale influence de l’économie russe.

Évidemment, des entreprises du monde entier gravitent autour de la capitale, et une majorité des plus grandes sociétés russes y ont installé leur siège social, dont la plus importante entreprise de toute la Russie, Gazprom. Depuis 2005, est un acteur mondial de  l’extraction du gaz naturel, même si la société s’est aussi développée sur les marchés du pétrole et de l’électricité. Avec un capital de plus de 80 milliards de dollars et plus de 400 000 employés, Gazprom est un facteur majeur sur le niveau de vie et les salaires moscovites, largement plus élevés que la moyenne nationale.

Une dynamique économique bénéfique aux locaux qui ne devrait pas ralentir de sitôt, alors que Gazprom a finalisé en décembre dernier un accord permettant un transit gazier via l’Ukraine qui lui permettra d’approvisionner l’Europe pendant au moins cinq années supplémentaires.

L’Oural

La région économique de l’Oural englobe la chaîne de montagnes éponymes et ses alentours. La région est très prisée pour ses pierres semi-précieuses, ou encore l’extraction de charbon et de gaz naturel. Néanmoins la région économique de l’Oural est surtout exceptionnellement riche en minerais.

Ville d’Ekaterinbourg

C’est donc tout naturellement que l’économie de la région s’est principalement développée autour de l’industrie minière et métallurgique. Deux secteurs fondateurs du développement de la plus grande ville de la région, Ekaterinbourg.

Aussi épelée Iekaterinbourg, elle est la quatrième plus grande ville de la Russie après Moscou, Saint-Pétersbourg et Novossibirsk. Située au pied du versant est du massif de l’Oural, Ekaterinbourg est un lieu de passage naturel entre la Russie européenne à l’ouest et de la Sibérie à l’est. Si sa géographie est un atout indispensable au développement de la ville, la majeure partie du mérite revient aux grandes entreprises qui assurent le dynamisme économique de la région. Parmi elles, on compte notamment Uralmash (une grand entreprise de production de machines lourdes), l’entreprise VSMPO-AVISMA (numéro un mondial de la production de titane) et lUral Mining & Mettalurgical Company.

Abrégé UMMC, la compagnie fondée et présidée par l’influent homme d’affaires, Iskander Makhmudov, est le deuxième fournisseur de cuivre de la Russie. L’UMMC contribue en partie au rayonnement de toute la région d’Ekaterinbourg, par les emplois qu’elle crée, les infrastructures qu’elle finance et par ses dons : un total de deux milliards de roubles (l’équivalent de 67 millions de dollars US) versés depuis 2013 à diverses associations caritatives. Que ce soit dans le domaine de l’éducation, de la santé, de la formation professionnelle ou dans la prise en charge d’orphelins et de vétérans de guerre, l’UMMC peut se féliciter d’avoir contribué à l’élévation du niveau de vie d’un grand nombre d’habitants de la région d’Ekaterinbourg.

Siège de l’UMMC, à Verkhniaïa Pychma, dans la banlieue d’Ekaterinbourg.

La région Nord-Ouest

La troisième région économique majeure de Russie est celle d’une de ses plus célèbres villes, Saint-Pétersbourg. La région Nord-Ouest est depuis toujours une fenêtre sur l’Occident grâce à son port sur la mer Baltique et sa proximité avec la Finlande. La ville et la région occupent une place à part dans le cœur des Russes, souvent synonyme de positivité quant à la situation économique plus favorable que la moyenne nationale.

Il faut dire que la région constitue un pôle industriel majeur en Russie, les plus grands secteurs d’activités, de l’industrie mécanique (dont les constructions navales), l’industrie chimique, l’industrie du textile ou encore  le complexe métallurgique y sont tous représentés par de grandes entreprises. Quelques exemples : la société Severstal (spécialisée dans la sidérurgie), Lukoil Komi (secteur des hydrocarbures) ou encore la Kola Mining and Metallurgical Company du groupe Nornikel (spécialisée dans la métallurgie non ferreuse).

Ville de Saint-Pétersbourg

Même si c’est Moscou qui reste, pour beaucoup, la ville la plus attractive de Russie, offrant de nombreuses opportunités professionnelles, Saint-Pétersbourg dispose aussi d’un fort potentiel d’attraction auprès de la jeune population en quête d’une qualité d’enseignement supérieure ou d’un salaire élevé.