Tcheliabinsk et le zinc, une histoire qui dure depuis bientôt cent ans

Industrie 0

L’entreprise de production de zinc Tcheliabinsk Zinc Plant, propriété de l’UMMC, est la plus grosse productrice de zinc de Russie. Historique.

Alimentant près des deux tiers du marché intérieur, Tcheliabinsk Zinc Plant (CZP) est la principale usine productrice de zinc en Russie. Son histoire démarre dès les années 1930, lorsque la Russie est gouvernée par les Soviétiques. Ces derniers souhaitent industrialiser la région de l’Oural et entreprennent des constructions massives d’infrastructures afin de transformer les matières premières extraites en abondance dans cette région du centre de la Russie.

La transformation d’une région

C’est ainsi que naît en 1935 l’usine de zinc électrolytique de Tcheliabinsk, au cœur d’une région auparavant portée sur l’agriculture et qui deviendra rapidement un pôle industriel majeur. Dès les premières années, l’utilité de l’usine se démontre, notamment au cours de la Seconde Guerre mondiale : le zinc étant utilisé pour fabriquer des munitions, l’usine de production est mise au service de l’effort de guerre, soutenue par le travail des femmes, venues compenser le départ des hommes pour le front.

L’usine conserve son importance après la guerre. Les chantiers de construction nécessitant du zinc galvanisé, le site de production fonctionne à plein régime : au cours des années 1960, 70 000 tonnes de zinc sont produites par an. La matière première est transformée sur place en divers alliages avant d’être acheminée aux quatre coins de l’URSS. 

Rachat en 2016 par l’UMMC

Le siège de l’UMMC à Iekaterinbourg

Après l’éclatement du régime soviétique en 1991, l’entreprise est privatisée, prenant le patronyme de CZP. Elle se met à produire du métal de très haute qualité, vendu sur les marchés internationaux sous la marque SHG, côtée à la bourse londonienne. En 2016, les activités de CZP sont rachetées par le géant UMMC, la holding Ural Mining and Metallurgical Company dirigée par l’homme d’affaires russe Iskander Makhmudov.

Grâce à d’importants travaux d’agrandissement et d’amélioration de ses infrastructures, CZP produit aujourd’hui plus de 180 000 tonnes de zinc par an, destinés à l’industrie sidérurgique russe mais aussi à l’export. L’entreprise possède trois gros clients à qui elle écoule près de 90 % de sa production : Magnitogorsk Iron and Steel Works, Novolipetsk Iron and Steel Works ainsi que Kashira Coated Steel Plant.

Aujourd’hui, CZP ambitionne de rester le leader russe de la production de zinc et participe au quotidien au développement de la ville de Tcheliabinsk, qui compte désormais plus d’un million d’habitants.