Portrait de Julia Comil, l’influenceuse “mode” entre USA et France
Biographie

Julia Comil, l’influenceuse “mode” entre USA et France

Arrivée en Californie en 2016 pour une nouvelle aventure professionnelle dans la finance, Julia Comil a percé dans le domaine de la mode. Devenue une influenceuse reconnue, la Française travaille avec les plus grandes marques pour lesquelles son expertise est précieuse.

Arrivée en Californie en 2016 pour une nouvelle aventure professionnelle dans la finance, Julia Comil a percé dans le domaine de la mode. Devenue une influenceuse reconnue, la Française travaille avec les plus grandes marques pour lesquelles son expertise est précieuse.

Elle est devenue une incontournable de la mode et ses publications sont attendues par des milliers de fans. La jeune Française Julia Comil réunit une communauté de plus de cent mille followers sur Instagram. Elle nourrit presque quotidiennement de nouveautés cette plateforme stratégique et décisive pour les marques de prêt à porter.

Bien qu’attirée depuis toujours par le milieu de la mode, elle ne s’attend pourtant pas à atteindre ce statut d’influenceuse lorsqu’elle démarre sa carrière professionnelle en Suisse.  Elle y exerce alors  dans un cabinet international de conseil en Corporate finance. En 2015, elle effectue avec son mari une demande de green-card, ce précieux sésame qui permet de migrer et travailler en toute légalité aux Etats-Unis. Sélectionnés parmi le système de loterie, les deux jeunes Français décollent en 2016 pour Los Angeles, une ville qui a toujours attiré Julia Comil pour son potentiel de développement.

C’est depuis la métropole de l’Ouest américain que la Française accroit son influence dans le milieu de ses rêves en travaillant pour des marques de mode et pour des agences de communication. Elle explique que sa passion pour le fashion lui provient de la sensibilité à l’art que son éducation lui a transmise.En effet selon elle, la mode est une forme d’expression visuelle, de créativité et de beauté que chacun peut s’approprier. Egalement attirée par la photographie, elle réunit ses deux passions et rapidement son blog modersvp et son compte Instagram lui demandent un investissement à plein temps.

Utilisant Instagram comme beaucoup d’influenceurs, Julia Comil affiche ses préférences en postant une photo d’elle portant un vêtement, arborant un style ou simplement des prises de vue mettant en scène des accessoires pour des marques avec qui elle aime travailler. Son credo, c’est de promouvoir les designs adaptés aux modes de vie contemporains et urbains.

Rompue au monde de la finance par sa formation universitaire et par ses premières expériences professionnelles, elle maîtrise sa communication et ses collaborations. Cela qui lui permet de posséder un réseau exponentiel. Elle offre des solutions éditoriales ou artistiques aux plus grands magazines tels Vogue US, Marie Claire US, Harper’s Bazaar US, etc. C’est dans ce cadre qu’elle voyage régulièrement, que ce soit à New-York, Milan et particulièrement à Paris où elle conserve ses attaches.

Le chic et l’élégance… rock !

Très sollicitée, la Française n’en reste pas moins spécifique dans ses choix et ses préférences. Elle reconnaît posséder une véritable attirance pour le chic et l’élégance, assumant ses références aux années 1960-1970, période où les femmes, selon elle, ne négligeaient aucun détail. Elle marque cependant une rupture avec cette ère en assumant un côté rock, qu’elle met en avant en portant blazers ou vestes en cuir.

Très heureuse de la mixité qu’offrent Los Angeles et la Californie en général, Julia Comil s’est sentie très touchée par les événements consécutifs à la mort de George Floyd. Sur son blog, elle a instantanément consacré un article traitant de la mode dans la communauté noire américaine. Cela afin d’aider des créateurs afro-américains à atteindre davantage de visibilité parmi ses suiveurs. Ancrée solidement à Los Angeles, la Française, bien que déçue par le narcissisme et la superficialité qui peuvent y régner, ne se voit plus vivre ailleurs. « L’une des choses les plus faciles à exporter ici, c’est peut-être la mode française. » 

Photos : courrierinternational.com , mdersvp.com