enquete

Valorial, un pôle de compétitivité régional aux ambitions internationales

0

Les pôles de compétitivité, appelés également clusters ou grappes d’innovations, visent à affermir la compétitivité de l’économie française via l’innovation dans les territoires tout en essayant de minimiser l’impact de l’homme sur l’environnement. Valorial est l’un des premiers de ces pôles de compétitivité.

Au fil des années le secteur industriel a été le théâtre de diverses mutations technologiques, environnementales et durables, ainsi que territoriales. La course au numérique battant son plein, avides d’innovation, exposés à une concurrence toujours plus féroce, les industriels se doivent d’écouter constamment les marchés. C’est en 2004 et dans ce contexte bien particulier qu’est née la politique nationale des pôles de compétitivité.

A l’aube des pôles de compétitivité, l’éclosion de Valorial.

Et c’est en Bretagne, il y a plus de 10 ans, qu’est né le Pôle de compétitivité agroalimentaire Valorial. Ce pôle rayonnera très vite dans les Pays de la Loire voisins et finira par s’étendre jusqu’en Normandie. Aujourd’hui, Valorial jouit d’une implantation solide au sein du bassin agroalimentaire le plus important d’Europe.  A la tète d’un réseau aux diverses ramifications regroupant de multiples acteurs aux spécialisations variées, Valorial se démarque par sa volonté de combiner l’innovation agri-alimentaire, la transformation numérique, l’émergence de projets collaboratifs avec la transition écologique. 

L’aliment intelligent

Le pôle de compétitivité orchestre avec brio différents protagonistes tels que les industriels, les centres de recherche, les établissements d’enseignement supérieur, les fournisseurs, les experts thématiques, les agences régionales d’innovation et les associations professionnelles. Tous soudés autour d’un objectif commun qu’ils ont baptisé « l’aliment intelligent » ou aliment de demain.

Ce dernier gravite autour de cinq thématiques de travail que sont  la qualité et la sécurité des aliments, la nutrition santé animale et humaine, les ingrédients fonctionnels, les technologies innovantes et le marketing alimentaire. L’aliment intelligent suit un cheminement qui inclut le développement durable et qui a choisit le numérique comme fil conducteur.

Services, accomplissements et ambitions.

L’équipe de Valorial assiste ses membres quotidiennement, au cas par cas, analysant leurs problématiques d’innovation et ciblant leurs besoins. A la suite de quoi elle offre ses services sur-mesure : l’ingénierie-conseil, la labellisation, la recherche de partenaires, l’expertise technique et stratégique ou encore la relation avec la presse. Certains membres partenaires peuvent même se voir allouer des financements (notamment de la Commission européenne).

Depuis plus de 12 ans le pôle de compétitivité agroalimentaire basé à Rennes a déjà chaperonné et mené à maturité plus de 400 projets dont au moins 200 sont désormais sur le marché. Autant de projets réussis autour desquels Valorial s’est forgé une identité affirmée.

Qui de plus crédible que les enfants du cru ? Actif à l’échelle régionale, notamment sur des thématiques très présentes sur le territoire (tel que les produits du terroir comme le lait ou le Calvados), Valorial a fondé sa légitimité sur sa connaissance du terrain et des produits. Toutefois, l’entité ne s’est pas contentée uniquement du Grand Ouest. En effet, ce pôle travaille également dans la France entière et entretient des ambitions à l’échelle européenne et internationale.

Des objectifs mesurés ou un futur rayonnant ? 

Fer de lance de l’alimentaire français, les preuves du pôle de compétitivité ne sont plus à faire tant il a contribué à diminuer les risques de délocalisations et favorisé l’évolution de l’emploi. Désormais, tourné vers l’avenir et de plus vastes horizons, Valorial est, pour certains experts, le modèle idéal pour l’usine de demain.

Photos : ouest-france.fr / tech-quimper.bzh / linkedIn