Sina Weibo, le géant chinois du microblogage s’ouvre à l’Asie du Sud-est et vient concurrencer Twitter

Innovation 0

Sina Weibo entreprend de marcher sur les plates-bandes de Twitter en Asie du Sud-est et entend s’émanciper du seul marché de la Chine. Une stratégie élaborée de main de maître et qui risque fort de porter ses fruits.

Sina Weibo, le géant Chinois du microblogage créait l’été dernier Trends Media, une nouvelle entité chargée de pénétrer le marché sud-est asiatique. L’objectif plus ou moins affiché est de prendre des parts de marché à un autre géant, américain celui-ci, Twitter. Trends Media s’attellera à attirer le public sinophone, plus particulièrement de Singapour ou encore d’Indonésie. Décryptage.

Mais d’abord, petit retour sur l’histoire de Sina Weibo. Sina Weibo, c’est en quelque sorte une chimère. C’est le croisement entre les gènes de Twitter et ceux de Facebook, le tout à la sauce chinoise, ces deux derniers n’ayant pas droit de cité en Chine depuis juillet 2009. Sina Weibo, « weibo » signifiant microblog, naît ainsi le 14 août 2009 sous la houlette de SINA Corporation et peut se vanter aujourd’hui d’être le site internet le plus populaire en Chine avec 30% des internautes utilisant ses services. En décembre 2012, on dénombre 503 millions d’utilisateurs inscrits avec 100 millions de messages postés chaque jour.

La Chine ne suffit plus à Sina Weibo.

Si Sina Weibo est devenu incontournable en Chine, la situation reste quelque peu différente à l’extérieur. Sans parler des non-Chinois pour qui le site reste imperméable et qui utilisent naturellement Twitter, même les Chinois de l’étranger préfèrent ce dernier. C’est pourquoi Sina Weibo et son directeur général Charles Chao ont décidé de s’attaquer au marché des Chinois du sud-est asiatique avec en ligne de mire Singapour et l’Indonésie. Trends Media a été créée en ce sens. Cette société, avec Jimmi Li à sa tête, devra remplir l’objectif d’1,5 million d’utilisateurs actifs par jour à Singapour pour 2 millions d’inscrits. On n’y compte aujourd’hui « que » 1,5 million d’utilisateurs enregistrés pour 800 000 utilisateurs actifs quotidiennement. Nous ne connaissons pas encore les estimations pour l’Indonésie qui compte tout de même 53 millions d’internautes.

« Emportez Weibo dans vos valises »

Voici la ligne éditoriale de la nouvelle stratégie de Sina Weibo : « Bring Weibo on your travel ». Les internautes Chinois sont incités à créer un compte pour partager leurs expériences à l’étranger. En ne ciblant que les utilisateurs chinois, de Singapour et d’Indonésie, Twitter ou Facebook ne sont pas attaqués frontalement. Mais on frise le génie quand on sait que les Chinois représentent 30 % de la population singapourienne. Tout ceci couplé au développement des pages « marques » avec le « blue V enterprise-verified accounts », marché quasi-inexistant sur les autres réseaux sociaux. D’une pierre deux coups, Sina Weibo en a profité pour créer un portefeuille virtuel façon Paypal, le « Weibo wallet », système de paiement sécurisé en ligne. Sina Weibo risque fort de rameuter de nombreux Chinois friands de shopping online. La voie est toute tracée pour que Twitter perde quelques parts de marché !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *