Le retour de Nolan Bushnell, fondateur du jeu vidéo commercial

Technologie 0

L’entrepreneur mythique Nolan Bushnell, pionnier du jeu vidéo et de la robotique, renait de ses cendres !

Né en 1943 dans l’Utah dans une petite ville près de Salt Lake. Nolan Bushnell n’a cessé d’inventer, de créer à partir de ses désirs de monde futur. Un biopic produit par la Paramount pourrait voir le jour, avec DiCaprio pour l’interpréter.

Nolan Bushnell crée en 1971 le premier jeu vidéo commercial – Computer Space – un jeu vidéo d’arcade, une simulation de vaisseaux spatiaux à laquelle jouaient des étudiants de l’université du MIT. « Nolan a commencé quand rien ne laissait présager que le jeu vidéo pourrait devenir une industrie à part entière” selon Steve Wozniak, co-fondateur, avec Steve Jobs, d’Apple Computer.

Avec ce qu’il y gagna Nolan Bushnell développe l’Atari. « J’ai vu ces gars qui n’étaient pas des mecs brillants, et ils avaient ces entreprises qui réussissaient. Donc j’ai pensé tu ne peux pas te foirer plus qu’eux. »

Ce qui était un projet d’ingénieur en électronique dans une entreprise de la Silicon Valley devient donc possible, notamment lorsque les ordinateurs passèrent de 4 millions USD à quelques milliers de dollars. En 1972, Nolan Bushnell crée l’Atari. Il donnera son premier vrai emploi, comme ingénieur, à Steve Jobs. Puis il crée, entre autres, le premier jeu vidéo sur console, le mythique Pong. Et revend la société quatre ans plus tard pour 28 millions USD. Steve Wozniak, dit de lui que: « Nolan a touché tant de personnes qui rêvaient de lier les connaissances techniques et le divertissement. Il a inspiré la plus grande partie de ce qui suivit « .

De la gloire à la faillite !

Nolan Bushnell est de ceux qui veulent construire l’avenir dont ils rêvent, et il croit en la nécessité d’un robot au sein des ménages. Cependant, la robotique est un domaine où les investissements sont colossaux, et les retours sur investissements encore aujourd’hui limités.

Bushnell développe le robot « Topo ». Le projet ne fonctionne pas, le robot fonctionne peu, il perd toute sa fortune et fait faillite. Après quelques procès d’investisseurs celui-ci se retrouve en banqueroute. Passant ainsi de la villa au 3 pièces et du jet privé à la classe économique.

Mais le plus important pour lui est que sa ruine l’empêchera de faire parti du boom de l’internet. Trop d’innovations manquées certainement. Plus tard, Bushnell revint avec un nouveau robot commercialisable, Androbot, mais celui-ci n’intéressera personne.

Entrepreneur, Bushnell créera 20 entreprises, dont cinq de robotique, ainsi que l’ours parlant Teddy Bear en 1985, une improbable chaine de salle d’arcade et de pizzas, Chuck E. Cheese’s Pizza Time Theatre, et une chaine de restaurants, uWink, où l’on commande sur un écran tout en jouant à des jeux vidéos sur la table.

Nolan Bushnell le retour !

Aujourd’hui, Nolan Bushnell est membre de Anti-aging LLC, qui crée des jeux de réflexion, de concentration et de mémoire pour les plus de 35 ans. En 2013, à 70 ans donc, il lance un nouveau projet. Il s’agit d’une entreprise de programmes d’éducation qui utilise la technologie des jeux vidéo et de différents domaines de l’étude du cerveau.

L’idée prend pour point de départ que n’importe quel cours, de la géographie aux langues étrangères en passant par la chimie et l’art, peut être adapté en jeu, « gamifié ». De plus, les jeux peuvent être facilement créés par l’utilisateur lui même. Un test sur 2200 enseignants et 80 000 étudiants a permis de conclure à une mémorisation et une compréhension des sujets soumis 8 à 10 fois supérieur que par un enseignement classique. A Brain Rush ceux-ci l’appelle la « pratique adaptive ».

Nolan Bushnell a connu d’immenses succès, des pans de notre culture lui sont dû, il a pris des coups aussi, mais sa capacité à se réinventer semble exceptionnelle. La plateforme BrainRush est sortie au printemps 2013 ! A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *