Burger King – ça va whopper !

Non classé 0

15 ans après s’être fait évincer du marché français, Burger King revient en force.

burger-king

15 ans après s’être fait évincer du marché français, Burger King revient en force. Le numéro 2 mondial du hamburger vient de s’associer avec Olivier Bertrand, l’un des poids lourds de la restauration en France. Leur ambition : ouvrir 350 restaurants dans les prochaines années. Voilà qui pourrait semer le trouble chez ses concurrents…

Juillet 1997 – les mauvaises nouvelles tombent à un rythme effréné. Le 2, les bourses asiatiques s’effondrent et créent des turbulences majeures dans l’économie mondiale. Le 30, Burger King qui n’a jamais réussi à s’imposer dans l’hexagone décide de plier bagage et ferme ses 39 restaurants. Pour les amateurs de whoppers et d’onion rings, le coup est rude et ils ne s’en remettront jamais complètement… Heureusement, les temps changent et cette page noire de l’histoire est définitivement tournée : l’Asie du Sud-Est se porte bien et Burger King est revenu en France !

Quand la rumeur courait

On en parlait depuis des années ; mais, quand on regardait l’horizon, on ne voyait rien venir. Burger King refusait obstinément de nous donner une seconde chance et on ne comprenait pas pourquoi.

Pourtant, depuis son échec cuisant des années 1990, la situation a changé et la marque jouit aujourd’hui d’un capital de sympathie exceptionnel. Surtout, la France est devenue une destination rêvée pour les acteurs de la restauration rapide. Avec une croissance de 73 % depuis 2005, le secteur ne connaît pas la crise et, au grand dam de José Bové, les Français sont de plus en plus nombreux à fréquenter régulièrement les fast-foods.

En réalité, Burger King n’a jamais cessé de lorgner sur la France ; mais il préférait d’abord se renforcer sur ses marchés clés en Europe. Pour les Français, l’attente sera longue puisqu’ils devront patienter 15 ans avant que le numéro 2 mondial du hamburger ne franchisse à nouveau le Rubicon.

Burger King fait son come back !

Pour son grand retour, la marque surprend en adoptant d’abord une politique des petits pas. En décembre 2012, elle noue un partenariat avec Autogrill, spécialiste de la restauration aux voyageurs. Mais, comme l’italien n’est présent que dans les gares, les aéroports et les aires d’autoroute, les possibilités d’implantation restent limitées. Résultat : en un an, seuls trois restaurants ouvriront, à Marseille, à Reims et à Paris.

burger-king-saint-lazarre

Que les afficionados du whopper se rassurent, Burger King n’a pas l’intention d’en rester là ! A moyen terme, le géant américain veut détenir 20 % du marché hexagonal et, pour mettre toutes les chances de son côté, il a décidé de s’appuyer sur le groupe Bertrand, avec lequel il vient de créer une joint venture.

Peu connu du grand public, Olivier Bertrand est en fait l’un des poids lourds de la restauration en France. Il pèse aujourd’hui 270 millions d’euros et détient 250 établissements, dont la brasserie Lipp ou les salons de thé Angelina. Aujourd’hui, c’est le représentant exclusif de Burger King en France et il a carte blanche au niveau du développement territorial et marketing.

C’est une bonne nouvelle !

Confiant dans l’avenir, Olivier Bertrand a de grandes ambitions pour Burger King ! Dans les prochaines années, il compte ouvrir plus de 350 restaurants dans toute la France et a d’ores et déjà annoncé la création de 1 200 emplois d’ici 2014. En cette période de morosité hivernale, voilà qui devrait réjouir nos concitoyens. Et, pour ceux qui se nourrissent exclusivement de double whoppers, c’est un soulagement : désormais, ils n’ont plus besoin de traverser la Manche pour aller déguster leur sandwich préféré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *